Saint ADRIEN de CANTORBERY (+ 710)

Africain de naissance, il devint abbé de Nérida, pas très loin de Naples. Le Pape Saint Vitalien (657-572) le nomma Archevêque de Cantorbury, nomination qu'il refusa. Il proposa à son tour, pour le remplacer, Saint Théodore de Tarse qu'il accompagna en Angleterre comme assistant et conseiller. Il fut ainsi un collaborateur efficace de l’évêque Théodore dans une étape décisive de l’histoire de l’Église d’Angleterre. Saint Théodore le nomma plus tard abbé du monastère Bénédictin Saint Pierre et Saint Paul, puis de Saint Augustin à Cantorbury, où il supervisa une florissante et très brillante école. Il en fit un foyer de ferveur spirituelle et intellectuelle. Il y enseignait lui-même le grec, le latin et les arts humanistes. La plupart de ses moines parlaient au moins trois langues. Il se distingua aussi bien par son érudition que par sa sainteté. Son culte se ranima en 1091, lorsque son corps fut découvert. On le fête le 09 janvier.

Mise à jour : jeudi 06 juillet 2006